RÉFORME TERRITORIALE - Réaction du Président du Conseil départemental suite aux informations publiées par le journal Le Monde

Créteil, le 23 décembre 2017.
 
J’ai découvert dans la presse, avec colère et étonnement, les préconisations du Préfet de la Région Ile-de-France quant au devenir des collectivités franciliennes. 
 
Le rapport de ce fonctionnaire préconiserait la suppression des départements d’Ile-de-France, dont le Val-de-Marne, au profit d’un démantèlement des compétences départementales vers une multitude d’échelons. 
 
Bien qu’auditionné par le Préfet de la Région fin octobre avec mes collègues Présidents des Hauts-de-Seine et de Seine-Saint-Denis, nous restons depuis sur notre faim. Aucun travail sérieux n’a associé les Départements, y compris aux études d’impacts d’un tel scénario, si elles existent. 
 
Alors que le Président de la République s’était engagé à une « concertation approfondie », force est de constater l’absence de concertation franche et loyale avec les Départements. 
 
L’évolution de l’organisation territoriale de notre région concerne le quotidien et les services publics rendus à 12 millions d’habitants : elle ne peut pas s’affranchir des élus locaux, elle ne peut pas s’affranchir d’un débat public ! 
 
De si grandes décisions ne peuvent plus se régler entre fonctionnaires et l’Elysée, la méthode employée n’est ni démocratique, ni acceptable. 
 
Christian FAVIER
Président du Conseil départemental du Val-de-Marne