“ Parce que l’avenir de votre département est d’abord votre affaire, j’ai souhaité que vous puissiez dire très simplement votre attachement au Val-de-Marne et aux politiques publiques qu’il développe.
Je vous remercie par avance de votre attention et de votre mobilisation.
 ”

Christian Favier

Christian Favier
Sénateur
Président du Conseil général du Val-de-Marne

>
 Je demande au gouvernement de renoncer à ce projet.
>
 J’affirme mon attachement au département du Val-de-Marne utile à toutes et à tous.

Les Présidents des sept Départements d’Ile-de-France se félicitent de la mise en œuvre d’un audit de la gestion de la Société du Grand Paris, qu’ils appellent de leurs vœux depuis plusieurs mois

Les collectivités resteront vigilantes pour garantir une gestion plus maîtrisée et plus efficace au service des territoires

Après plus d’un an de lutte pour obtenir un audit technique et financier du fonctionnement de la Société du Grand Paris (SGP) par un prestataire extérieur et indépendant, les Présidents des sept départements d’Île-de-France ont enfin obtenu gain de cause ce jour à l’issue du conseil de surveillance.

Les Présidents de Départements, membres de droit du conseil de surveillance de la SGP en tant que représentants des collectivités locales, se félicitent de la mise en œuvre de cet audit, dont le pilotage paritaire doit permettre une information sincère et complète sur les comptes et le coût véritable du Grand Paris Express.

La récente remise en cause de l’ouvrage d’interopérabilité à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), où près de 200 millions d’euros pourraient avoir été engloutis pour rien, prouve la nécessité de conduire un audit complet sur les pratiques de la SGP et sa santé financière. Au-delà de l’impact majeur du Grand Paris Express sur le quotidien des habitants franciliens, ce grand projet d’infrastructure est capital pour renforcer l’attractivité économique de l’Île-de-France et se conformer aux engagements pris par notre pays pour l’accueil des Jeux Olympiques de 2024.

En tant que membres du conseil de surveillance, les Départements entendent jouer pleinement leur rôle de contrôle du fonctionnement de la SGP, avec une vigilance renforcée. Alors que l’État souhaite continuer de tout contrôler, les Départements réaffirment leur vigilance accrue et sont prêts à exploiter toutes les voies légales et juridiques pour obtenir des réponses à leurs questions.

Contacts presse
- Muriel HOYAUX – Conseil départemental des Hauts-de-Seine / 06 66 58 77 35
mhoyaux@hauts-de-seine.fr
- Shauna GREW – Conseil départemental de l’Essonne / 06 77 01 89 92
sgrew@cd-essonne.fr
- Patrick HERVY – Conseil départemental du Val-de-Marne / 06 32 54 57 93
patrick.hervy@valdemarne.fr
- Fabrice MADOUAS – Conseil départemental des Yvelines / 07 62 85 29 06
fmadouas@yvelines.fr
- Guillaume TALLON – Conseil départemental de Seine-et-Marne / 01 64 14 70 85 / 06 79 38 52 96
guillaume.tallon@departement77.fr
- Antoine DELANGRE-MARINI – Conseil départemental de Seine-Saint-Denis / 06 79 89 83 29
adelangremarini@seinesaintdenis.fr
- Guillaume TESSIER – Conseil départemental du Val d’Oise / 06 50 43 13 03
guillaume.tessier@valdoise.fr