Le Val-de-Marne : des politiques utiles, innovantes et spécifiques

Dans le cadre de ses compétences obligatoires, ou grâce à des politiques publiques originales, le Conseil départemental offre des équipements publics et des services sans équivalent dans les autres départements franciliens. En voici quelques exemples.


Cette année, 16 000 collégiens qui entrent en 6e recevront Ordival. (© M. Lumbroso)

Des collèges neufs, des ordinateurs et une aide à la demi-pension

Dès le début des années 1980, lors du transfert par l’État de la gestion des collèges au département, le Val-de-Marne s’est lancé dans une très ambitieuse politique de rénovation de ce patrimoine scolaire. La plupart collèges transférés ont depuis été entièrement reconstruits ou ont bénéficié d’une réhabilitation lourde. Et chaque année, le Département est le seul en Île-de-France à mettre à la disposition de tous les collégiens entrant en 6e un ordinateur équipé d’une quarantaine de logiciels pédagogiques et d’une clé USB. 

76 crèches départementales, un réseau unique en France

La politique de la petite enfance est au cœur des préoccupations du Département depuis sa création en 1967. C’est pour cela que plus de la moitié des crèches gérées par un département en France se trouvent en Val-de-Marne. Près de 1 800 agents se consacrent à l’accueil des tout-petits. Depuis cette année, il est proposé également aux parents qui le souhaitent un accueil à temps partiel sur deux, trois ou quatre jours.

Filival, le transport dédié aux personnes à mobilité réduite à la demande le moins cher d’Île-de-France

Ce service, dédié aux personnes à mobilité réduite personnes titulaires d’une carte d’invalidité à 80 %, compte près de 2 500 abonnés. S’il existe un service équivalent à Paris et dans d’autres départements, Filival-PAM 94 est le plus accessible financièrement puisqu’il est quatre fois moins cher. Pour un trajet de moins de 15 km (zone 1), c’est le prix ticket T acheté à l’unité auprès d’un chauffeur de bus, soit 2 euros. Dans la majorité des autres départements, le service PAM en zone 1 est facturé près de 8 euros.

La future ligne de métro 15, c’est le Département qui l’a rendu possible

Avec un premier tronçon dont la mise en service est prévue en 2022 (Pont-de-Sèvres - Noisy-Champs), cette ligne sera la première à fonctionner au sein du futur réseau Grand Paris Express. Et ce n’est pas un hasard. Dès 2006, le président du Conseil départemental, Christian Favier, a proposé à tous les maires de Val-de-Marne intéressés à la création de ce nouvel axe de transport est-ouest de se réunir au sein de l’association « Orbival, un métro pour la banlieue ». Ce travail collectif et transpartisan a permis d’imaginer un tracé faisant consensus, d’inspirer l’actuel métro du Grand-Paris Express et être ainsi les premiers à bénéficier des travaux de la Société du Grand Paris (SGP).