Journée de mobilisation du 10 octobre : les fonctionnaires ont des inquiétudes et attentes légitimes à exprimer

CRETEIL, le 9 octobre 2017

Suppression annoncée de 120 000 postes de fonctionnaires, gel du point d’indice, restauration du jour de carence malgré son inefficacité démontrée… La politique gouvernementale inquiète et promet de nouveaux coups à l’encontre des agents et des missions du service public.

Les fonctionnaires ont des inquiétudes et des attentes légitimes à exprimer. Pour la première fois depuis une décennie, tous les syndicats de la fonction publique appellent à une journée de mobilisation demain, mardi 10 octobre.

Dans ce contexte si particulier pour les agents et les collectivités, je tiens à apporter mon total soutien aux agents du service public.

Il est essentiel d’affirmer sans relâche l’utilité des agents du service public et de dénoncer le manque criant d’effectifs dans les hôpitaux, les écoles, les commissariats, au sein des caisses primaires d’assurance maladie, des centres de Pôle Emploi, des tribunaux, des caisses d’allocations familiales, etc.

Oui, il manque des fonctionnaires dans notre pays. L’heure n’est donc pas à la suppression de dizaines de milliers de postes alors que la population croît et que les besoins grandissent.

 

Christian FAVIER

Président du Conseil départemental du Val-de-Marne